Malgré l’ouverture, des stations de ski, l’Observatoire National des stations de montagne (ANMSM) constate, une réduction du taux des réservations comparé par à 2014.

hiver

Pour toutes les vacances de fin d’année, la plupart des stations enregistre à ce jour des taux entre 57% à 69% contre 68% à 83% pour la saison dernière fin novembre. Un quart d’entre elles rapporte des taux d’occupation supérieurs à 70%.

«Dans l’ensemble, les premiers chiffres transmis pour ces vacances de Noël affichent une légère baisse des réservations, de l’ordre de 14 % comparé à l’an passé pour tous les hébergeurs», d’après les explications de l’ANMSM.

Pourtant, les professionnels affichent leur confiance et minimisent ces premières tendances pour trois raisons. L’automne a été savoureux ce qui n’encourage pas les prochains vacanciers à faire de réservations. D’autre part, depuis de nombreuses années, les vacanciers font des réservations tardivement. Pour finir, les professionnels n’ont pas remarqué «de désamour pour la montagne suite aux dramatiques événements commis en région parisienne.»

Pour janvier 2016, 61% des stations déclarent être satisfaites de leur niveau de réservation, les petites communes expliquent surtout des perspectives plus considérables que l’an passé. Pour ces vacances d’hiver 2016, «les taux de remplissage prévisionnels se graduent de 55% à 70% d’après l’altitude et la capacité en lits des stations, contre 49% à 80% l’an dernier», poursuit cette étude. Avec le redécoupage des zones de vacances scolaires, la première semaine de la période (du 6 au 13 février 2016 – 1ère semaine de la zone B) est pour l’instant la mieux réservée.

A lire
Wall Street clôture la séance avec une hésitation lors d’une séance sans enjeu
A lire
Après avoir fermé pendant sept mois le Burger King de Saint-Lazare rouvre ses portes