Les cours du pétrole se reprennent légèrement sur les marchés en Asie mais la situation n’est guère devenue meilleure concernant l’évolution des prix du pétrole. L’économie de la Russie traverse des moments difficiles.

Le pétrole et le gaz occupent la moitié des revenus budgétaires de l’économie russe. Or, les visions de croissance et le budget 2016 russes ont été bâtis sur un baril de brut à 50 dollars. Il coute de nos jours 28 dollars… inutile de faire une illustration, car les choses sont assez claire pour comprendre la situation.
Il est complété par la baisse du PIB de près de 4% en 2015, et de 3 % et demi pour la production industrielle. Concernant le rouble, il est arrivé la semaine passée à son niveau le plus bas depuis qu’il existe par rapport au dollar.

Ce qui provoque et justifie d’ailleurs l’inquiétude des russes… ils ont en souvenir l’année 98 quand Moscou n’avait pas pu rembourser sa dette

Un plan anti crise commandé par le président Vladimir Poutine

La Russie est dans un cul-de-sac… la relance de son économie est impérative.
Poutine a déjà ordonné à ses différents ministères d’entrer dans une restriction budgétaire. 10% d’économies et baisse du nombre de fonctionnaires.
La presse locale a d’ailleurs indiqué Jeudi 28 janvier, que Vladimir Poutine a ajouté une somme sous la liste.
Neuf milliards d’euros… pour relancer l’économie et dans lequel, il yaurait une centaine de mesures partant des aides aux régions au soutien à des secteurs qui connaissent des difficultés comme l’automobile, le BTP et l’agriculture, ainsi que les PME, etc…

Où trouver l’argent ?

Il est difficile de répondre à une telle question car la manœuvre relève d’une complexité inouïe tant que le prix du baril de pétrole ne remonte pas. Les sanctions internationales suite à la crise ukrainienne sont toujours maintenues mais la France a dit dernièrement qu’elle pourrait les lever à partir de l’été… plusieurs facteurs qui peuvent l’arranger mais la Russie n’a pas encore trouver le bout du tunnel.

placeùe
A lire
Placements alternatifs : 5% des Français se disent arnaqués
credit suis
A lire
« Dark Pool » : Barclays et Credit Suisse sommés de payer 154,3 millions de dollars