Le mondial de l’automobile est connu pour être un rendez vous où plusieurs marques automobiles, constructeurs, passionnés, amateurs, acheteurs, et admiratifs viennent se rencontrer pour ne parler que voiture et nouvelles technologies relatives à l’automobile.

Alors qu’il se tiendra en octobre, l’événement qui est très fréquenté par les constructeurs automobiles, risque d’enregistrer des absences. Des marques comme Bentley et Lamborghini n’y participeront pas. Déjà, d’autres constructeurs avaient annoncé qu’ils ne prendront pas part à l’événement à l’instar de Mazda, Ford, Volvo. Des annonces qui ne sont pas bien accueillies du côté des organisateurs du salon de l’auto.

Mazda, Aston Martin, Ford, Volvo, ne seront pas présente au salon de l’auto. Ces marques automobiles ne participeront pas au Mondial de l’automobile, qui commence jeudi 29 septembre pour les professionnels et sera accessible au public le 1er octobre. Et, c’était sans compter sur Bentley et Lamborghini, qui sont des marques de prestige appartenant au groupe allemand Volkswagen, pour annoncer qu’ils ne participeraient pas au salon.

La marque justifie cette absence par la politique visant à réduire les dépenses mise en place depuis le scandale du Dieselgate. La marque anglaise annonce qu’elle va plus se préparer pour des salons moins grands afin d’être plus proche de sa clientèle.

Lamborghini quant à elle très connue pour concevoir des sportives de luxe, justifie son absence par le fait qu’elle veut changer sa manière de participer aux salons.

Premier a avoir fait l’annonce : Volvo

La marque suédoise, Volvo a été la première a inauguré la vague de désistement quand elle avait annoncé en décembre 2014 qu’elle allait se présenter aux salons plus simples comme celui de Genève, de Pékin, Détroit ou encore Shanghai. Une façon pour la marque de revoir à la baisse ses coûts Quant à Ford « il veut se concentrer dans la fourniture de mobilité. Nous allons donc prendre part à des salons comme celui du CES, organisé à Las Vegas, le Mobile World Congress de Barcelone, qui se tien à Berlin », détaille le constructeur américain.

La marque a dû faire un partage, car c’est en France que la marque a du mal à plaire au grand public comparé aux autres pays européens. Pour ce faire, le groupe passe par les concessionnaires pour faire essayer ses voitures aux clients.

Toutefois, le mondial aura bel et bien lieu, un événement qui avait été visité par 1,25 amateur, professionnel en 2014. Ce qui donne au Mondial de l’automobile de Paris la place de premier salon automobile au monde.

A lire
L’importance de vérifier la validité d’un numéro de TVA
A lire
L’épargne des Français bientôt fiscalisée