L’ancien ministre qui a décidé de se présenter aux prochaines élections présidentielles a été à la tête d’une loi daté de 2015. Elle a engendré quelques changements avec, par exemple, le travail le dimanche, une optimisation du permis de conduire et de l’épargne salariale.

Le dispositif de l’ancien ministre a largement boosté les contrats

Emmanuel Macron n’est désormais plus dans le gouvernement de François Hollande, il a pris la décision de se lancer dans sa propre voie afin d’envisager une place en tant que chef de l’État. Il est d’ailleurs à l’origine d’un nouveau mouvement, mais avant de partir, il a tout de même eu le temps de développer la Loi Macron qui s’est attaquée à plusieurs domaines, dont l’épargne salariale. Cette dernière a toujours suscité un bon engouement, mais avec ce dispositif, il n’a cessé de prendre de l’ampleur. C’est une étude de Novembre 2016 qui met en avant cet attrait significatif. Il aura fallu quelques mois seulement pour que la stimulation soit très forte.

Un coup de fouet significatif a été identifié dès l’entrée en vigueur de la Loi Macron

Il est important de préciser que l’épargne salariale est facultative notamment pour les sociétés qui regroupent moins de 50 personnes. Malgré cette restriction, les chiffres montrent que les collectes ont été largement multipliées par deux en un an. C’est la Loi Macron qui a permis d’obtenir un tel engouement significatif. Ce dernier peut également être expliqué par l’objectif premier de l’épargne salariale qui a la particularité de constituer un complément de rémunération très séduisant. D’ailleurs, une hausse est au rendez-vous depuis deux ans, mais c’est surtout ce dispositif daté du mois d’Août 2015 qui a donné un bon coup de fouet.

Près de 50% des employés détiennent un contrat lié à l’épargne salariale

Selon les statistiques, le secteur marchand non agricole est le premier à être la cible de cet attrait. En effet, ce sont pratiquement 50% des salariés qui ont eu la possibilité de jouir de cet avantage qu’il est important d’étudier avant de souscrire. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de suivre l’épargne avec Financedir afin d’identifier rapidement les contrats séduisants et ceux qui doivent être mis de côté au plus vite.

Lors de son enquête, l’AFG (Association Française de Gestion Financière) a montré que la collecte avait été augmentée de 3 milliards d’euros en seulement 12 mois.

A lire
Cerenicimo dénonce les simulations fourbes dans l’achat d’un bien locatif
A lire
Leboncoin et Figaro Classifieds prêts à racheter Viadeo