Les classifications AMF risqueraient de disparaître car actuellement, l’Autorité des marchés financiers réfléchit sur la pertinence de garder sa classification des organismes de placement collectif (Sicav, FCP, etc.). À cet effet, elle a mis en place une opération de consultation publique qui s’arrêtera le 29 juillet prochain. Les apports devront être envoyées à l’adresse suivante : directiondelacommunication@amf-france.org

Lancée en France en 1985, les « classifications AMF » permettent aux investisseurs de faire la différence sur les stratégies de gestion des organismes suivant la nature principale de leurs investissements : actions, obligations ou court terme et des endroits géographiques couvertes que ce soit en France ou à l’étranger. Cette mesure n’est appliquée qu’aux fonds français.

Bien qu’il soit possible de justifier le maintien de ces classifications via leur propriété pédagogique, l’AMF remarque toutefois que le fait d’afficher une classification ne fait pas partie dans le document donné à l’investisseur. Car les réseaux et les plateformes de distribution ont parfois développé leur classification une grande partie des fonds dernièrement agréés portent sur la catégorie « diversifiés » qui ne fournit pas au final une information sur l’investisseur. Par ailleurs, la transposition donnera la possibilité de raffermir la bonne information des investisseurs.

A lire
Comment fonctionne le Placement "pierre-papier"
A lire
Bon du marché des fonds de placement suisses de 2,2% en mai