AccueilMarchés - EntreprisesB2BE-commerce: les Français ont déboursé 64,9 milliards d’euros sur Internet en 2015

E-commerce: les Français ont déboursé 64,9 milliards d’euros sur Internet en 2015

Les achats en ligne continuent à monter avec une augmentation de 14,3% sur un an, d’après les chiffres rendu publics ce jeudi 28 janvier par la Fevad. Les commerçants ont fini par comprendre que 25 000 nouveaux sites de vente en ligne ont été lancés.

Le commerce en ligne a une fois de plus Connu une progression en France en 2015. Et son succès semble se confirmé, d’après les chiffres publiés jeudi 28 janvier par la fédération de la vente à distance, la Fevad.

En 2015, les Français ont investi 64,9 milliards d’euros sur internet, un chiffre en augmentation de 14,3% sur un an alors qu’une évolution de 11% en 2014 était notée et « cette augmentation du e-commerce à un rythme encore plus impressionnant par rapport à 2014 écartant ainsi, les craintes d’une baisse », a expliqué François Momboisse, président de la Fevad.

Franchir la barre du milliards d’échanges

« Cette croissance passe au-dessus nos prévisions; les transactions ont décollé de 19%, passant à 835 millions, et on pourrait passer  la barre du milliard des échanges en 2016 si la cadence reste la même se maintient », a poursuivi le délégué général de la Fevad, Marc Lolivier.

L’année dernière a aussi été une année de performance pour la création de nouveaux sites marchands, soit 25.000 sites de plus (+16% sur un an), « ce qui devrait faciliter le passage aux 200.000 sites marchands en 2016 », d’après ses dires. Quant à la secrétaire d’Etat chargée du Commerce et de la Consommation, Martine Pinville, « la mise est de donner la possibilité à tous les TPE et PME, commerces et artisans, et pas uniquement aux grands groupes et start-up, de passer le pas et de miser dans le numérique en terme d’investissement. »

Un panier moyen à 78 euros

Néanmoins, le panier moyen a enregistré une baisse de 78 euros, « Un montant jamais atteint ». Cette chute du montant moyen de la transaction a particulièrement été forte au quatrième trimestre, à -6%, soit une perte de 5 euros comparé au quatrième trimestre 2014, mais elle s’explique par le fait que les Français sont plus friands de la livraison en points relais, la majorité du temps gratuite, ce qui fait provoque la baisse du prix de la transaction.

A lire
Iran: PSA revient officiellement après la levée des sanctions
A lire
Le coût du logement fait «désespérer» les ménages modestes