AccueilMarchés - EntreprisesChimie: ChemChina veut acquérir Syngenta pour 43 milliards de dollars

Chimie: ChemChina veut acquérir Syngenta pour 43 milliards de dollars

Aucun groupe chinois n’a proposé autant pour un rachat à l’étranger. Le leader de la chimie ChemChina a mis 43 milliards de dollars sur la table pour l’acquisition de l’agrochimiste suisse Syngenta. Une proposition acceptée par le conseil d’administration.

Si elle se scèle, ce sera la plus importante acquisition qu’aucun groupe n’a pu faire à l’étranger… Le géant chimiste chinois ChemChina veut racheter l’agrochimiste Syngenta pour 43 milliards de dollars en numéraire, d’après une annonce du groupe suisse ce mercredi. L’offre publique d’achat (OPA) sera effectuée dans les semaines à venir en Suisse et aux États-Unis, a souligné le groupe suisse. La direction de Syngenta ne sera pas déplacée.

465 dollars par action nominative offert aux actionnaires

Le conseil d’administration a conseillé de façon unanime cette offre à ses actionnaires, souligne le groupe bâlois dans un communiqué. En fait, les actionnaires de Syngenta vont recevoir une proposition de 465 dollars par action nominative auxquels viendra s’ajouter un dividende spécial de 5 francs suisses. L’année dernière, Syngenta avait brutalement refusé l’offre de rachat proposée par son concurrent américain Monsanto.

Une opération qui réduit les dérèglements d’ordre opérationnels

L’offre de Chemchina, qui est une entreprise d’Etat, profite « d’un financement engagé », a indiqué Syngenta, en repérant une  » volonté tangible d’obtention » des autorisations réglementaires indispensables. « En faisant cette offre, ChemChina qualifie la qualité et le potentiel de Syngenta », a expliqué son président, Michel Demaré. « Cette opération diminue les dérèglements d’ordre opérationnel », a-t-il poursuivi, jugeant que l’offre se concentrait sur la croissance et l’investissement dans l’innovation.

A lire
Les repas livrés ou comment se simplifier la vie en entreprise
A lire
Lenovo: chiffre d'affaires en recul de 8% sur un an