Alors qu’il est resté fermé pendant sept mois après un incendie accidentel qui avait commencé en cuisine, le fast-food va relacer ses activités sans fournir des informations sur le manque à gagner.
burger-king-est-toujours-ferme-la-gare-saint-lazare
En fait, un feu de source accidentelle en cuisine s’était produit le 24 avril dans cet établissement de restauration rapide dirigé par l’italien Autogrill. Il fut le premier Burger King à ouvrir ses portes à Paris, en décembre 2013, après avoir quitté le marché français à la fin des années 1990. La marque très connue pour son Whopper indique que cette réouverture a été longue à cause des « lenteurs administratives ». C’est à dire plus de sept mois de fermeture pour ce fast-food qui était très fréquenté autrefois à ses débuts, le projetant au second rang mondial de la marque après celui de l’aéroport de Schiphol, à Amsterdam, d’après le groupe.

Burger King ne fournit cependant aucune information sur la perte occasionné par ce sinistre. La marque américaine, qui est revenue en France en décembre 2012 après avoir disparu pendant15 ans avec un premier restaurant installé à l’aéroport de Marseille, détient aujourd’hui 33 restaurants dans l’Hexagone. Burger King compte d’ailleurs en ouvrir 60 de plus en 2016 et 100 au total pour les deux ans prochains. Il envisage gagner une part de 20 % du marché du burger en France sur 10 ans, ce qui est équivaut à environ 400 restaurants.

Un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros

En avril, Burger King avait évoqué un volume d’affaires en France de 100 millions d’euros par année, pour 21 restaurants ouverts à l’époque globalement. Un résultat dépassant ainsi, les attentes engendrées par le retour surprenant de la marque en France, dans une période plutôt maussade pour la restauration rapide de chaîne. Cette évaluation représente une moyenne de 4,7 millions d’euros du chiffre d’affaires par restaurant et par an, un chiffre « gigantesque dans ce secteur », d’après Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil, sachant que « McDo et Quick, qui sont présents depuis 30 et 35 ans, réalisent quant à eux, respectivement 3,3 et 2,2 millions d’euros de chiffre d’affaires par magasin et par an », souligne-t-il.

A lire
Vacances d'hiver : les réservations en baisse dans les stations de ski
A lire
Publicis Groupe s’occupe de son organisation en silos